TEXTE – Trahison familiale

Elle m’avait trahie. Juste comme ça, sans un regret, sans un regard en arrière. Elle l’avait fait sur un coup de tête, sur un coup de vie. Pris par le courant des événements, je la revois avec son sourire vide de sentiments. Comment avait-elle pu ? Elle était mon double, mon reflet, mon deuxième moi. J’entends encore son rire le soir lorsque nous nous échappions lors de petites escapades au bord du lac. Je la sens encore se blottir contre mon cœur après une mauvaise journée. Je sens encore son parfum flotter dans sa chambre lorsqu’elle se préparait à sortir. Elle était la meilleure version de moi, une éclaircie un jour de pluie, l’arc-en-ciel juste après.

Si j’avais su, si j’avais vu, nous n’en serions pas là. Je n’aurais pas ce vide en moi, mon cœur qui ne cherche qu’à venir te crier sa douleur. Comment a-t-elle pu me laisser là, sur le bord de la route ? Elle était ma petite sœur, ma petite kryptonite, ma petite luciole. Je ne sais pas comment je vivrai sans ses éternels éclats de rire, ses magnifiques éclats de vie, mais à présent c’est mon univers qui a volé en éclats.

Ce que je ressens est un mélange de douleur et de haine. Elle avait juré de ne jamais partir et pourtant tu elle brisé le cœur en brisant sa promesse. Elle est partie sans se soucier des conséquences, sans un mot. Elle m’a laissé derrière.

Seul, j’ai hurlé à la mort, à la sienne, celle qui l’avait emportée en une fraction de secondes. J’étais arrivé une fraction trop tard.

Tu m’as trahie Lili, pourrais-je te le pardonner un jour ?

Le nouveau bac 2021 – Mon expérience

Bonjour tout le monde, ici DreamLighter !

Je reviens dans un nouvel article qui aborde la fameuse réforme du bac 2021. Je suis directement concernée par ce bac puisque je suis en classe de première. Je vais tenter ici de résumer ce gros changement pour ma filière donc générale.

Déjà, on a du dire adieu aux filières S, L et ES. A la place, on allait avoir des spécialités à choisir dans un « menu ». C’était donc en février-mars de l’année de seconde qu’on a du choisir 3 spécialités (pour l’année de première) parmi les 11 proposées :

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-specialites.php

Il fautsavoir que toutes les spécialités ne sont pas forcément proposées dans tous les lycées. Par exemple, dans le mien, il n’y a pas les deux premières spécialités.

En tant que déléguée, j’ai pu assister aux conseils de classe durant lesquels les professeurs décidaient des spécialités des élèves, un peu comme avant avec les filières. Ils discutaient avec les professeurs des matières concernées et soumettaient des alternatives aux parents s’ils pensaient que les vœux de l’élève n’étaient peut-être pas très audacieux pour lui. Le tout restait quand même dans la prise en compte des études post-bac désirées par l’élève.

Personnellement, j’ai pris maths, physique-chimie et SVT donc un semblant de filière S. Actuellement, j’ai 4 heures de chaque spécialité que j’ai choisies, soit 12 heures au total.

A ces spécialités s’ajoutent. 16 heures de tronc commun c’est à dire :

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-specialites.php

Vous avez bien vu, pas de mathématiques haha. Et pour moi, j’ajoute une heure de DNL (Discipline non linguistique) car je suis en section européenne anglais. En gros, je fais de la SVT en anglais (c’est du hors programme) dans le but de passer un oral final en terminale pour la mention européenne.

Je pense que « humanités numériques et scientifiques » est l’équivalent d’enseignement scientifique dans d’autres documents. Cette matière a pour but de garder un minimum de sciences dans le tronc commun notamment pour ceux ayant pris des spécialités 100% littéraires. On a deux heures par semaine : 1 heure de SVT et 1 heure de physique-chimie.

Cette année, je suis convoquée à beaucoup de Devoirs sur table le samedi dans le but de préparer les E3C (Epreuves Communes de Contrôle Continu) qui composent 40% de la note finale du bac avec toutes un coefficient 5. J’ai pour l’instant 3 dates officielles pour les E3C :

  • 27 janvier 2020 : histoire-géographie
  • 29 janvier 2020 : apparemment pour l’anglais
  • 31 janvier 2020 : apparemment pour l’allemand/l’espagnol

Les vacances de Noël seront joyeuses…

Ensuite, pour mon bac bac blanc de français, il sera du 2 mars au 6 mars donc après les vacances de février : encore de belles vacances en perspective. Cerise sur le gâteau, j’apprends que la semaine d’E3C ne sera pas banalisée ni la semaine de bac blanc. Pardon ?? Donc je passe mes épreuves entre deux cours ?

Bref, bref. En terminale, on va devoir supprimer une de nos 3 spécialités pour passer l’épreuve liée. Par exemple, comme j’abandonne les maths, je passerai l’épreuve de maths cette année. Elle aura un coefficient de 5 contre 16 en terminale (j’aurai donc coef 16 pour la SVT et la physique chimie).

En terminale, on nous ajoute aussi la philosophie et la possibilité de prendre maths complémentaires (pour ceux n’ayant pas maths en spécialité en terminale), maths expertes (pour ceux ayant maths en spécialité en terminale) ou droit et grands enjeux dans le monde contemporain (pas disponible dans tous les lycées).

En terminale, on passera donc la philosophie (coef 8), les deux spécialités (coef 16 toutes les deux donc coef 32 au total… aïe) et le Grand Oral (coef 10).

Mais c’est quoi ce Grand Oral ? Tout ce qu’on sait c’est qu’il portera sur les enseignements de spécialités que l’on a choisis et on devra résoudre un exercice de notre choix. Un peu flou et bizarre je l’avoue. Il durera 20 minutes et sera scindé en deux parties : une partie spécialités et une partie questions-réponses avec le jury. Je n’en sais pas plus et les profs non plus !

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-tout-savoir.php

Voilà… normalement j’ai tout abordé du côté technique. Mais du côté ressenti ?

Je vous avoue que le changement de la seconde à la première a été brutal. Le stress du bac commence à se faire ressentir et les profs nous le font bien savoir. On croule sous le travail et beaucoup ont déjà craqué (on est qu’en décembre !!). Les DST s’enchaînent sans cesse avec parfois 4 heures d’affilée sans pause le samedi matin (8h-12h) pour nous préparer aux épreuves.

Laissez nous respirer, on coule et on n’en peut plus. On n’a plus aucun temps personnel puisqu’il est passé à apprendre nos cours. Certains diront que c’est bien pire à la fac mais on n’a que 16 ans.

Enfin voilà 🙂

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser, j’y répondrai avec plaisir !

Xo, DreamLighter.