Document Sans Titre – David Konam

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant la bande dessinée Document Sans Titre de David Konam.

– Il fait 100 pages.

– Il est paraitra fin février 2021 (bientôt !)

Résumé : Ecrire, c’est plus facile à dire qu’à faire !

Tim est un auteur aussi naïf que maladroit. Alors qu’il peine à trouver l’inspiration et qu’il croule sous les deadlines de son éditeur, Tim va devenir malgré lui le personnage d’une fiction bien plus grande. Parviendra-t-il à terminer ses projets ? Ses livres rencontreront-ils le succès ?

Découvrez le monde de l’écriture au travers de cette BD humoristique.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci a David Konam de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Des années que je n’avais pas lu une bande dessinée alors pour ce début 2021, j’ai décidé de m’y remettre. Même si mon cœur appartiendra toujours aux romans, cette BD a été une belle surprise et j’ai beaucoup aimée. Cette BD est une succession de petites histoires d’un auteur nommé Tim. On y suit ses difficultés en tant qu’écrivain, autant avec l’inspiration qu’avec le milieu de l’édition. Les illustrations sont minimalistes, on ne se concentre que sur l’essentiel : l’histoire et les personnages. Les blagues sont quant à elles très bien tournées et, en tant qu’autrice, je me suis beaucoup reconnue dans les scénarios !

C’est définitivement une lecture légère et sans prise de tête comme on en a bien besoin en ces temps un peu moroses avec une météo déprimante. (Tiens, au moment où j’écris ça, le soleil vient m’éblouir. Il cherche vraiment à me contredire depuis ce matin). Je me lisais quelques pages entre deux chapitres de physique-chimie, c’était un petit moment décompression bien sympa 🙂

Je vous recommande vivement cette bande dessinée si vous cherchez une petite lecture amusante et légère !

Ma note : ★★★★★

stay wild moonchild

Nekromancia – Pitherygand de Rose Berryl

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le roman de Rose Berryl : Nekromancia – Pitherygand

– Il fait 790 pages.

– Il est paru aux éditions CKR Éditions le 25 septembre 2020.

– Il coûte 22€31 sur Amazon.

Résumé : Fareylia aurait pu être une enfant comme les autres si le destin n’en avait décidé autrement. Persécutée et torturée par les siens depuis sa plus tendre enfance, elle se voit un jour confier l’importante mission de parcourir les royaumes en quête de cinq pierres élémentaires dont le réveil n’augure rien de bon. Convoitées par les Elfes et les Dragons qui s’affrontent dans une lutte sanguinaire depuis de nombreux cycles lunaires, obnubilés par la maîtrise de la magie originelle au point de menacer l’équilibre même du Grand Monde.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci aux éditions CKR Éditions de m’avoir fait confiance.

Mon avis : C’est un roman qui, je l’avoue, m’a demandé un peu de temps pour m’y accrocher réellement. Ce n’est pas l’histoire qui met du temps à démarrer (bien au contraire), mais il faut prendre le temps de s’y plonger. Parce que c’est un univers très complet que nous décrit Rose Berryl avec énormément de précisions (parfois un peu trop ?). Tellement qu’on croirait y être.

On entre ainsi dans le monde de Fareylia et de Mylvera qui se lancent à la recherche d’une pierre élémentaire qui permettrait de sauver le Grand Monde de la destruction. Les deux se retrouvent alors propulsées au cœur du conflit entre Elfes et Dragons, dans une quête dont elles espèrent en sortir vivantes. On a d’un côté Mylvera qui, accompagnée de son fidèle compagnon Krynos, un animal mi-loup mi-tigre. Elle est une chevalière courageuse et intrépide au grand cœur. De l’autre, on a Fareylia, une petite fille au caractère difficile. On devine très vite que malgré son très jeune âge, elle a traversé des épreuves traumatisantes dont les stigmates se font toujours ressentir.

Dans ce récit, on ne manque absolument pas d’action. Le destin semble ne pas vouloir les laisser se poser et respirer. En plus, les chapitres sont assez longs donc les « encore un peu et je vais dormir » se terminent à minuit. Et oui, parce qu’un monstre vient de surgir et qu’on ne peut pas partir sans savoir si Fareylia et Mylvera s’en sortent.

En bref, c’est un roman fantasy dans un monde qui lui est propre et mériterait un peu plus d’attention 🙂

Ma note : ★★★★

stay wild moonchild

Oblivion T1 – Maxime Contrevilliers et Arthur Soubayrol

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le premier roman de Maxime Contrevilliers et Arthur Soubayrol : Oblivion (c’est le tome 1).

– Il fait 84 pages en format broché.

– Il est paru aux éditions Le Lys Bleu : https://www.lysbleueditions.com/produit/oblivion-tome-i/

– Il coûte 11€50 en format broché mais avec le code LLB5 il est moins cher 🙂

Résumé : Meurtris à tout jamais par l’absence de ceux qu’ils aiment, Ray et Mia se lancent à cœur perdu dans la vengeance. De l’innocence et l’insouciance de Mia, il ne reste plus rien. Elle sait désormais que l’Homme est sans aucun doute son pire ennemi. Celui-ci exploite à outrance ce que la terre lui offre et engendre par ses actes chaos et guerre. Est-il réellement capable d’évaluer les conséquences de ces agissements ? Mia et Ray pourront-ils emprunter un autre chemin ?

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci à Maxime Contrevilliers de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Ce roman nous entraine dans un univers presque apocalyptique. On se retrouve donc en 2225, au milieu d’une guerre qui touche apparemment tous les pays. La cause : un certain Gregor Von Kaiser qui a unifié les pays européens sous le nom d’Empire pour faire face à une crise sans précédent. Mais voilà, la France refuse de s’allier à l’Empire qui leur déclare la guerre après de multiples attentats contre eux.

On suit alors l’histoire d’abord du point de vue Ray qui, après avoir vu leurs parents se faire exécuter sans réelle raison par les forces de l’Empire, s’enfuit avec sa petite sœur Mia. Celle-ci, après avoir perdu toute sa famille, se retrouve livrée à elle-même. Dès lors, elle devient le personnage au centre de l’histoire. On la retrouve en fait quelques années plus tard, adulte, avec la vengeance comme seule motivation.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Mia même si j’aurais aimé mieux apprendre à la connaître, comme par exemple en ayant plus de détails sur son passé et voir le fond de son personnage. Parce qu’en réalité, ce qui ressort c’est son désir de vengeance mais qu’en est-il de ses autres sentiments, de ses peines et son bonheur (si minime soit-il) ?

Aussi, j’ai eu beaucoup de mal à suivre les dialogues qui ne contiennent pas de verbes de parole. Au début c’est donc assez perturbant mais on finit par s’y adapter car ça devient assez intuitif.

Malgré ces défauts, je trouve que l’histoire a un potentiel énorme et qu’il traite d’un sujet important : la guerre, et plus particulièrement d’un point de vue civil. J’espère que l’histoire aura la chance d’être approfondie dans le.s futur.s tome.s puisqu’on a juste 83 pages ici et que l’épilogue est très accrocheur et laisse un beau suspens quant à la suite !

Enfin voilà, c’est une histoire qui a un très gros potentiel qui mériterait un approfondissement dans le futur. N’hésitez pas à aller jeter un œil à ce roman et me dire ce que vous en aurez pensé ! (vous avez quand même un p’tit code promo sympathique)

Ma note : ★★★

stay wild moonchild

Playlist – automne

Hi there ! Je vous retrouve pour vous partager ma playlist écriture en ce début d’automne. Partagez-moi vos chansons du moment sur Instagram (@_etoiledunsoir_ )

Gabriel Conte est de base un Youtubeur que je suivais depuis presque 3 ans maintenant. Il a fait beaucoup de covers mais I’m Not Sorry est son premier single et j’adore !
Shawn Mendes c’est un chanteur que j’apprécie beaucoup et qui fait partie de mes artistes préférés. Wonder est sortie hier et c’est une pépite
Une belle petite chanson feel good
De quoi me donner de l’énergie a 6h30 du matin
J’ai retrouvée cette vieille chanson il y a peu et elle est si belle (Dark Star est super aussiiii)
Une vieille chanson aussi mais toujours aussi remplie d’émotions
Je ne sais pas quoi dire sur celle-ci a part qu’elle est géniale

Voila, je vous laisse ici le lien vers ma playlist soft caffeine qui est ma playlist du moment 🙂

Stay wild moonchild

Vies Parallèles T1 – Brice Armand

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le premier roman de Brice Armand : Vies Parallèles – l’affaire Maria Anastasov. Il s’agit du premier SP que j’accepte depuis quelques mois et ça fait bizarre de m’y remettre.

– Il fait 390 pages en version numérique et 435 en édition imprimée.

– Il est paru en auto-édition chez Amazon le 1er janvier 2017.

– Il coûte 2,99€ en Kindle et 13,90€ imprimé

– Vous pouvez l’acheter ICI ou retrouver l’auteur sur Instagram.

Le résumé : Alexie, une jeune femme de vingt-cinq ans, détient le pouvoir de réaliser des projections astrales. Son âme sort de son corps et se déplace dans les couloirs du passé. Ainsi, elle travaille pour les services de police et parvient à résoudre de nombreuses affaires criminelles complexes. Sauf une, celle de Maria Anastasov, une adolescente disparue en 1951.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci à Brice Armand de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Tout au long du roman, on a un point de vue externe centré sur Alexie Beauchamp, jeune femme de 25 ans qui travaille avec les forces de l’ordre. Elle est chargée de résoudre des enquêtes difficiles grâce à son don de projection astrale. Elle est donc capable de séparer son âme de son corps physique et ainsi de voyager à travers le temps et l’espace.

On rencontre aussi son meilleur ami Vince, dont le caractère crée parfois des étincelles lorsqu’il s’oppose à celui d’Alexie. C’est un duo auquel on s’attache rapidement et on découvre le lien qui les unit au fur et à mesure de la lecture. Même si je dois avouer que Vince n’est pas le personnage que je préfère (contrairement à certain.es dont j’ai lu l’avis), il a tout de même un rôle clé dans l’histoire. À vous de découvrir lequel si ça vous tente !

L’intrigue du livre est dressée autour de l’histoire de la jeune Maria Anastasov qui a mystérieusement disparu en 1951. C’est Alexie qui est chargée de l’affaire mais malgré ses projections astrales, impossible pour elle de savoir ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit. Quelque chose semble la bloquer, mais quoi ?

Alternant entre ses enquêtes et cette affaire impossible à résoudre, Alexie doit aussi jongler avec des problèmes étranges qui viennent soudain perturber son quotidien. Effrayée, elle comprend que la solution pour sortir de cette situation chaotique, elle va devoir résoudre le mystère de Maria mais qui sait ce qu’elle va découvrir ?

C’est pour moi un très bon livre donc l’intrigue est originale. Je n’ai pas tout de suite accroché mais au bout de deux ou trois chapitres, je ne le lâchais plus. La relation entre Alexie et Vince m’a beaucoup fait rire et la solidarité entre les deux fait chaud au cœur. Mon personnage chouchou est Benjamin, un personnage secondaire très présent et lié à Alexie. Il nous réserve une sacrée surprise à la fin, d’ailleurs. Ma réaction première a été « attends… quoi ?? ». Je vous jure, je m’attendais à tout sauf à ça.

J’ai donc beaucoup aimé la manière dont l’intrigue est doucement installée mais aussi comment les émotions sont retranscrites. Elles nous donnent l’impression d’y être. Les retournements de situation et révélations sont bien menés également. Comme dit la phrase dans la série Manifest (qui m’a traumatisée) : « tout est lié ». Tout.

Un petit point négatif que je relève cependant, c’est la trop grande présence de dialogues. Je pense que certaines onomatopées auraient pu être remplacées par des mots. De plus, j’ai trouvé que parfois les paroles dans les dialogues étaient un peu trop impersonnelles et formelles (je pense à l’inversion sujet-verbe dans le cadre d’une question par exemple). Entre deux inconnus elle est utile et importante mais je pense qu’entre Alexie et Vince ce n’est pas forcément nécessaire (sauf si c’était volontaire de la part de l’auteur).

Enfin voilà, c’est un (presque) sans faute de la part de Brice Armand qui nous plonge dans un univers bien singulier, mêlant très bien le genre merveilleux et policier. Je vous le recommande fortement !!!

Ma note : ★★★★★

Qu’en est-il de vous ? Connaissiez-vous ce livre ? L’avez vous lu ? Aimé ?

Et surtout, souvenez-vous : visons la Lune et pas juste les étoiles

Playlist – en boucle

Hi there ! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter ma playlist de chansons que j’écoute en boucle en ce moment. Ça vous donnera un peu plus de musiques a écouter pendant ce confinement 🙂 Je précise d’ailleurs qu’ici, l’ordre ne constitue pas de classement.

On se retrouve très bientôt j’espère et prenez soin de vous et de vos proches. Restez chez vous !

Soph

Cabourg – PHOTOS

Hi there ! Je suis allée à Cabourg en Normandie en février et j’ai eu l’occasion d’y prendre quelques photos. Je vous partage ici mes petites préférées.

Je ne suis pas photographe professionnelle et j’économise actuellement pour investir dans un bon appareil photo. Ici, les images sont prises d’un téléphone donc la qualité n’est pas optimale. J’espère quand même que le rendu est assez bon et qu’il vous plait !

On se retrouve le plus vite possible, plein de love

Soph

Moodboard de mars 2020

Hi there ! Je vous présente aujourd’hui mon moodboard du mois de mars. Un moodboard est un tableau, un assemblage d’images, qui représente un état d’esprit ou des objectifs que l’on souhaite se rappeler au quotidien. Il sert de motivation en quelque sorte.

Ce mois, j’aimerais donc me concentrer sur la photographie et le piano qui sont deux passe-temps que j’ai beaucoup délaissés en ce début d’année. Aussi, j’aimerais aller travailler d’avantage dans des cafés ou des bibliothèques pour être plus productive et arrêter de procrastiner. Les trois autres images qui n’ont pas grand chose a voir sont juste inspirantes pour moi alors j’ai décidé de les incorporer a ce moodboard.

J’essaie actuellement de préparer quelques posts en avance mais c’est un peu compliqué car j’ai beaucoup de révisions a faire. Alors on se retrouve très vite j’espère !

Soph

TEXTE – Trahison familiale

Elle m’avait trahie. Juste comme ça, sans un regret, sans un regard en arrière. Elle l’avait fait sur un coup de tête, sur un coup de vie. Pris par le courant des événements, je la revois avec son sourire vide de sentiments. Comment avait-elle pu ? Elle était mon double, mon reflet, mon deuxième moi. J’entends encore son rire le soir lorsque nous nous échappions lors de petites escapades au bord du lac. Je la sens encore se blottir contre mon cœur après une mauvaise journée. Je sens encore son parfum flotter dans sa chambre lorsqu’elle se préparait à sortir. Elle était la meilleure version de moi, une éclaircie un jour de pluie, l’arc-en-ciel juste après.

Si j’avais su, si j’avais vu, nous n’en serions pas là. Je n’aurais pas ce vide en moi, mon cœur qui ne cherche qu’à venir te crier sa douleur. Comment a-t-elle pu me laisser là, sur le bord de la route ? Elle était ma petite sœur, ma petite kryptonite, ma petite luciole. Je ne sais pas comment je vivrai sans ses éternels éclats de rire, ses magnifiques éclats de vie, mais à présent c’est mon univers qui a volé en éclats.

Ce que je ressens est un mélange de douleur et de haine. Elle avait juré de ne jamais partir et pourtant tu elle brisé le cœur en brisant sa promesse. Elle est partie sans se soucier des conséquences, sans un mot. Elle m’a laissé derrière.

Seul, j’ai hurlé à la mort, à la sienne, celle qui l’avait emportée en une fraction de secondes. J’étais arrivé une fraction trop tard.

Tu m’as trahie Lili, pourrais-je te le pardonner un jour ?

Le nouveau bac 2021 – Mon expérience

Bonjour tout le monde, ici DreamLighter !

Je reviens dans un nouvel article qui aborde la fameuse réforme du bac 2021. Je suis directement concernée par ce bac puisque je suis en classe de première. Je vais tenter ici de résumer ce gros changement pour ma filière donc générale.

Déjà, on a du dire adieu aux filières S, L et ES. A la place, on allait avoir des spécialités à choisir dans un « menu ». C’était donc en février-mars de l’année de seconde qu’on a du choisir 3 spécialités (pour l’année de première) parmi les 11 proposées :

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-specialites.php

Il fautsavoir que toutes les spécialités ne sont pas forcément proposées dans tous les lycées. Par exemple, dans le mien, il n’y a pas les deux premières spécialités.

En tant que déléguée, j’ai pu assister aux conseils de classe durant lesquels les professeurs décidaient des spécialités des élèves, un peu comme avant avec les filières. Ils discutaient avec les professeurs des matières concernées et soumettaient des alternatives aux parents s’ils pensaient que les vœux de l’élève n’étaient peut-être pas très audacieux pour lui. Le tout restait quand même dans la prise en compte des études post-bac désirées par l’élève.

Personnellement, j’ai pris maths, physique-chimie et SVT donc un semblant de filière S. Actuellement, j’ai 4 heures de chaque spécialité que j’ai choisies, soit 12 heures au total.

A ces spécialités s’ajoutent. 16 heures de tronc commun c’est à dire :

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-specialites.php

Vous avez bien vu, pas de mathématiques haha. Et pour moi, j’ajoute une heure de DNL (Discipline non linguistique) car je suis en section européenne anglais. En gros, je fais de la SVT en anglais (c’est du hors programme) dans le but de passer un oral final en terminale pour la mention européenne.

Je pense que « humanités numériques et scientifiques » est l’équivalent d’enseignement scientifique dans d’autres documents. Cette matière a pour but de garder un minimum de sciences dans le tronc commun notamment pour ceux ayant pris des spécialités 100% littéraires. On a deux heures par semaine : 1 heure de SVT et 1 heure de physique-chimie.

Cette année, je suis convoquée à beaucoup de Devoirs sur table le samedi dans le but de préparer les E3C (Epreuves Communes de Contrôle Continu) qui composent 40% de la note finale du bac avec toutes un coefficient 5. J’ai pour l’instant 3 dates officielles pour les E3C :

  • 27 janvier 2020 : histoire-géographie
  • 29 janvier 2020 : apparemment pour l’anglais
  • 31 janvier 2020 : apparemment pour l’allemand/l’espagnol

Les vacances de Noël seront joyeuses…

Ensuite, pour mon bac bac blanc de français, il sera du 2 mars au 6 mars donc après les vacances de février : encore de belles vacances en perspective. Cerise sur le gâteau, j’apprends que la semaine d’E3C ne sera pas banalisée ni la semaine de bac blanc. Pardon ?? Donc je passe mes épreuves entre deux cours ?

Bref, bref. En terminale, on va devoir supprimer une de nos 3 spécialités pour passer l’épreuve liée. Par exemple, comme j’abandonne les maths, je passerai l’épreuve de maths cette année. Elle aura un coefficient de 5 contre 16 en terminale (j’aurai donc coef 16 pour la SVT et la physique chimie).

En terminale, on nous ajoute aussi la philosophie et la possibilité de prendre maths complémentaires (pour ceux n’ayant pas maths en spécialité en terminale), maths expertes (pour ceux ayant maths en spécialité en terminale) ou droit et grands enjeux dans le monde contemporain (pas disponible dans tous les lycées).

En terminale, on passera donc la philosophie (coef 8), les deux spécialités (coef 16 toutes les deux donc coef 32 au total… aïe) et le Grand Oral (coef 10).

Mais c’est quoi ce Grand Oral ? Tout ce qu’on sait c’est qu’il portera sur les enseignements de spécialités que l’on a choisis et on devra résoudre un exercice de notre choix. Un peu flou et bizarre je l’avoue. Il durera 20 minutes et sera scindé en deux parties : une partie spécialités et une partie questions-réponses avec le jury. Je n’en sais pas plus et les profs non plus !

Capture d’écran de https://www.brevetdescolleges.fr/infos/reforme-bac-2021-tout-savoir.php

Voilà… normalement j’ai tout abordé du côté technique. Mais du côté ressenti ?

Je vous avoue que le changement de la seconde à la première a été brutal. Le stress du bac commence à se faire ressentir et les profs nous le font bien savoir. On croule sous le travail et beaucoup ont déjà craqué (on est qu’en décembre !!). Les DST s’enchaînent sans cesse avec parfois 4 heures d’affilée sans pause le samedi matin (8h-12h) pour nous préparer aux épreuves.

Laissez nous respirer, on coule et on n’en peut plus. On n’a plus aucun temps personnel puisqu’il est passé à apprendre nos cours. Certains diront que c’est bien pire à la fac mais on n’a que 16 ans.

Enfin voilà 🙂

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser, j’y répondrai avec plaisir !

Xo, DreamLighter.