Document Sans Titre – David Konam

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant la bande dessinée Document Sans Titre de David Konam.

– Il fait 100 pages.

– Il est paraitra fin février 2021 (bientôt !)

Résumé : Ecrire, c’est plus facile à dire qu’à faire !

Tim est un auteur aussi naïf que maladroit. Alors qu’il peine à trouver l’inspiration et qu’il croule sous les deadlines de son éditeur, Tim va devenir malgré lui le personnage d’une fiction bien plus grande. Parviendra-t-il à terminer ses projets ? Ses livres rencontreront-ils le succès ?

Découvrez le monde de l’écriture au travers de cette BD humoristique.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci a David Konam de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Des années que je n’avais pas lu une bande dessinée alors pour ce début 2021, j’ai décidé de m’y remettre. Même si mon cœur appartiendra toujours aux romans, cette BD a été une belle surprise et j’ai beaucoup aimée. Cette BD est une succession de petites histoires d’un auteur nommé Tim. On y suit ses difficultés en tant qu’écrivain, autant avec l’inspiration qu’avec le milieu de l’édition. Les illustrations sont minimalistes, on ne se concentre que sur l’essentiel : l’histoire et les personnages. Les blagues sont quant à elles très bien tournées et, en tant qu’autrice, je me suis beaucoup reconnue dans les scénarios !

C’est définitivement une lecture légère et sans prise de tête comme on en a bien besoin en ces temps un peu moroses avec une météo déprimante. (Tiens, au moment où j’écris ça, le soleil vient m’éblouir. Il cherche vraiment à me contredire depuis ce matin). Je me lisais quelques pages entre deux chapitres de physique-chimie, c’était un petit moment décompression bien sympa 🙂

Je vous recommande vivement cette bande dessinée si vous cherchez une petite lecture amusante et légère !

Ma note : ★★★★★

stay wild moonchild

Nekromancia – Pitherygand de Rose Berryl

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le roman de Rose Berryl : Nekromancia – Pitherygand

– Il fait 790 pages.

– Il est paru aux éditions CKR Éditions le 25 septembre 2020.

– Il coûte 22€31 sur Amazon.

Résumé : Fareylia aurait pu être une enfant comme les autres si le destin n’en avait décidé autrement. Persécutée et torturée par les siens depuis sa plus tendre enfance, elle se voit un jour confier l’importante mission de parcourir les royaumes en quête de cinq pierres élémentaires dont le réveil n’augure rien de bon. Convoitées par les Elfes et les Dragons qui s’affrontent dans une lutte sanguinaire depuis de nombreux cycles lunaires, obnubilés par la maîtrise de la magie originelle au point de menacer l’équilibre même du Grand Monde.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci aux éditions CKR Éditions de m’avoir fait confiance.

Mon avis : C’est un roman qui, je l’avoue, m’a demandé un peu de temps pour m’y accrocher réellement. Ce n’est pas l’histoire qui met du temps à démarrer (bien au contraire), mais il faut prendre le temps de s’y plonger. Parce que c’est un univers très complet que nous décrit Rose Berryl avec énormément de précisions (parfois un peu trop ?). Tellement qu’on croirait y être.

On entre ainsi dans le monde de Fareylia et de Mylvera qui se lancent à la recherche d’une pierre élémentaire qui permettrait de sauver le Grand Monde de la destruction. Les deux se retrouvent alors propulsées au cœur du conflit entre Elfes et Dragons, dans une quête dont elles espèrent en sortir vivantes. On a d’un côté Mylvera qui, accompagnée de son fidèle compagnon Krynos, un animal mi-loup mi-tigre. Elle est une chevalière courageuse et intrépide au grand cœur. De l’autre, on a Fareylia, une petite fille au caractère difficile. On devine très vite que malgré son très jeune âge, elle a traversé des épreuves traumatisantes dont les stigmates se font toujours ressentir.

Dans ce récit, on ne manque absolument pas d’action. Le destin semble ne pas vouloir les laisser se poser et respirer. En plus, les chapitres sont assez longs donc les « encore un peu et je vais dormir » se terminent à minuit. Et oui, parce qu’un monstre vient de surgir et qu’on ne peut pas partir sans savoir si Fareylia et Mylvera s’en sortent.

En bref, c’est un roman fantasy dans un monde qui lui est propre et mériterait un peu plus d’attention 🙂

Ma note : ★★★★

stay wild moonchild

Oblivion T1 – Maxime Contrevilliers et Arthur Soubayrol

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le premier roman de Maxime Contrevilliers et Arthur Soubayrol : Oblivion (c’est le tome 1).

– Il fait 84 pages en format broché.

– Il est paru aux éditions Le Lys Bleu : https://www.lysbleueditions.com/produit/oblivion-tome-i/

– Il coûte 11€50 en format broché mais avec le code LLB5 il est moins cher 🙂

Résumé : Meurtris à tout jamais par l’absence de ceux qu’ils aiment, Ray et Mia se lancent à cœur perdu dans la vengeance. De l’innocence et l’insouciance de Mia, il ne reste plus rien. Elle sait désormais que l’Homme est sans aucun doute son pire ennemi. Celui-ci exploite à outrance ce que la terre lui offre et engendre par ses actes chaos et guerre. Est-il réellement capable d’évaluer les conséquences de ces agissements ? Mia et Ray pourront-ils emprunter un autre chemin ?

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci à Maxime Contrevilliers de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Ce roman nous entraine dans un univers presque apocalyptique. On se retrouve donc en 2225, au milieu d’une guerre qui touche apparemment tous les pays. La cause : un certain Gregor Von Kaiser qui a unifié les pays européens sous le nom d’Empire pour faire face à une crise sans précédent. Mais voilà, la France refuse de s’allier à l’Empire qui leur déclare la guerre après de multiples attentats contre eux.

On suit alors l’histoire d’abord du point de vue Ray qui, après avoir vu leurs parents se faire exécuter sans réelle raison par les forces de l’Empire, s’enfuit avec sa petite sœur Mia. Celle-ci, après avoir perdu toute sa famille, se retrouve livrée à elle-même. Dès lors, elle devient le personnage au centre de l’histoire. On la retrouve en fait quelques années plus tard, adulte, avec la vengeance comme seule motivation.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Mia même si j’aurais aimé mieux apprendre à la connaître, comme par exemple en ayant plus de détails sur son passé et voir le fond de son personnage. Parce qu’en réalité, ce qui ressort c’est son désir de vengeance mais qu’en est-il de ses autres sentiments, de ses peines et son bonheur (si minime soit-il) ?

Aussi, j’ai eu beaucoup de mal à suivre les dialogues qui ne contiennent pas de verbes de parole. Au début c’est donc assez perturbant mais on finit par s’y adapter car ça devient assez intuitif.

Malgré ces défauts, je trouve que l’histoire a un potentiel énorme et qu’il traite d’un sujet important : la guerre, et plus particulièrement d’un point de vue civil. J’espère que l’histoire aura la chance d’être approfondie dans le.s futur.s tome.s puisqu’on a juste 83 pages ici et que l’épilogue est très accrocheur et laisse un beau suspens quant à la suite !

Enfin voilà, c’est une histoire qui a un très gros potentiel qui mériterait un approfondissement dans le futur. N’hésitez pas à aller jeter un œil à ce roman et me dire ce que vous en aurez pensé ! (vous avez quand même un p’tit code promo sympathique)

Ma note : ★★★

stay wild moonchild

Vies Parallèles T1 – Brice Armand

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le premier roman de Brice Armand : Vies Parallèles – l’affaire Maria Anastasov. Il s’agit du premier SP que j’accepte depuis quelques mois et ça fait bizarre de m’y remettre.

– Il fait 390 pages en version numérique et 435 en édition imprimée.

– Il est paru en auto-édition chez Amazon le 1er janvier 2017.

– Il coûte 2,99€ en Kindle et 13,90€ imprimé

– Vous pouvez l’acheter ICI ou retrouver l’auteur sur Instagram.

Le résumé : Alexie, une jeune femme de vingt-cinq ans, détient le pouvoir de réaliser des projections astrales. Son âme sort de son corps et se déplace dans les couloirs du passé. Ainsi, elle travaille pour les services de police et parvient à résoudre de nombreuses affaires criminelles complexes. Sauf une, celle de Maria Anastasov, une adolescente disparue en 1951.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci à Brice Armand de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Tout au long du roman, on a un point de vue externe centré sur Alexie Beauchamp, jeune femme de 25 ans qui travaille avec les forces de l’ordre. Elle est chargée de résoudre des enquêtes difficiles grâce à son don de projection astrale. Elle est donc capable de séparer son âme de son corps physique et ainsi de voyager à travers le temps et l’espace.

On rencontre aussi son meilleur ami Vince, dont le caractère crée parfois des étincelles lorsqu’il s’oppose à celui d’Alexie. C’est un duo auquel on s’attache rapidement et on découvre le lien qui les unit au fur et à mesure de la lecture. Même si je dois avouer que Vince n’est pas le personnage que je préfère (contrairement à certain.es dont j’ai lu l’avis), il a tout de même un rôle clé dans l’histoire. À vous de découvrir lequel si ça vous tente !

L’intrigue du livre est dressée autour de l’histoire de la jeune Maria Anastasov qui a mystérieusement disparu en 1951. C’est Alexie qui est chargée de l’affaire mais malgré ses projections astrales, impossible pour elle de savoir ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit. Quelque chose semble la bloquer, mais quoi ?

Alternant entre ses enquêtes et cette affaire impossible à résoudre, Alexie doit aussi jongler avec des problèmes étranges qui viennent soudain perturber son quotidien. Effrayée, elle comprend que la solution pour sortir de cette situation chaotique, elle va devoir résoudre le mystère de Maria mais qui sait ce qu’elle va découvrir ?

C’est pour moi un très bon livre donc l’intrigue est originale. Je n’ai pas tout de suite accroché mais au bout de deux ou trois chapitres, je ne le lâchais plus. La relation entre Alexie et Vince m’a beaucoup fait rire et la solidarité entre les deux fait chaud au cœur. Mon personnage chouchou est Benjamin, un personnage secondaire très présent et lié à Alexie. Il nous réserve une sacrée surprise à la fin, d’ailleurs. Ma réaction première a été « attends… quoi ?? ». Je vous jure, je m’attendais à tout sauf à ça.

J’ai donc beaucoup aimé la manière dont l’intrigue est doucement installée mais aussi comment les émotions sont retranscrites. Elles nous donnent l’impression d’y être. Les retournements de situation et révélations sont bien menés également. Comme dit la phrase dans la série Manifest (qui m’a traumatisée) : « tout est lié ». Tout.

Un petit point négatif que je relève cependant, c’est la trop grande présence de dialogues. Je pense que certaines onomatopées auraient pu être remplacées par des mots. De plus, j’ai trouvé que parfois les paroles dans les dialogues étaient un peu trop impersonnelles et formelles (je pense à l’inversion sujet-verbe dans le cadre d’une question par exemple). Entre deux inconnus elle est utile et importante mais je pense qu’entre Alexie et Vince ce n’est pas forcément nécessaire (sauf si c’était volontaire de la part de l’auteur).

Enfin voilà, c’est un (presque) sans faute de la part de Brice Armand qui nous plonge dans un univers bien singulier, mêlant très bien le genre merveilleux et policier. Je vous le recommande fortement !!!

Ma note : ★★★★★

Qu’en est-il de vous ? Connaissiez-vous ce livre ? L’avez vous lu ? Aimé ?

Et surtout, souvenez-vous : visons la Lune et pas juste les étoiles

Lily 2.0 T2, Solstice d’Été – Emilie Colline

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Lily 2.0 – Solstice d’Ete écrit par Emilie Colline.

• Il fait 232 pages.
• Il est à paraître aux éditions Caouanne le 21 novembre 2019.

•  Il coûte 16 € sur Cultura
• C’est le tome 2 des quatre livres.

Résumé : Au cours d’un voyage scolaire à Florence, entre la contemplation des chefs-d’œuvre de la Renaissance et les délires propres à une bande d’ados en vacances, affleurent chez Lily de nouvelles capacités extrasensorielles : distinction des auras, perception auditive et visuelle de fantôme, clairsensibilité… S’agit-il du syndrome de Stendhal qui provoque souvent troubles et hallucinations chez les touristes exposés à tant de beauté ou de l’éclosion soudaine de facultés de clairvoyance et de médiumnité ?

Tout en se familiarisant, le jour, avec la pensée humaniste, l’alchimie et l’hermétisme, Lily replonge, la nuit, dans l’univers fascinant des énergies subtiles.

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs de faire lire leurs récits en échange d’un avis public dessus. Merci aux éditions Caouanne de m’avoir fait confiance.

Mon avis :  J’attendais ce deuxième tome avec impatience et sans surprise, ce roman est à la hauteur du premier ! On retrouve donc Lily qui part en voyage scolaire avec ses camarades de classe et trois professeurs. Alors qu’elle est assise dans un musée, elle aperçoit une lueur colorée envelopper son guide touristique et une professeure. Avec ses amies, Lily plonge à nouveau dans la découverte de ses capacités psychiques.

Moi qui aime beaucoup l’histoire, j’ai beaucoup aimé les explications historiques sur la ville de Florence qui se trouvent un peu partout dans le livre. Je dois avouer qu’au début j’avais peur d’avoir trop d’informations d’un coup mais finalement, des petites anecdotes ici et là rendent la lecture très agréable. En plus, on apprend de nouvelles choses sur la clairvoyance et la vision des auras.

Les paysages sont bien décrits et de ce fait on s’imagine très bien les décors même sans jamais y avoir mis les pieds. Je trouve qu’à certains moments, le vocabulaire employé est peut-être un peu trop soutenu pour des jeunes ne lisant pas beaucoup. Mais il reste tout de même accessible.

Comme pour le premier tome, je n’ai rien à redire pour ce deuxième. Je m’étais déjà entraînée à la vision des auras mais j’avais rapidement abandonné : ce livre m’a donné envie de m’y remettre 🙂

Je vous conseille déjà de lire le tome 1 (logique) même si dans ce tome 2 on peut tout à fait le lire sans problème puisque les références au tome 1 sont expliquées. C’est en plus une lecture sans prise de tête et la fin romantique m’a fait vraiment sourire, me rappelant mes années primaire.

Bien que ce récit vise surtout les ados, je pense qu’il peut convenir à tout le monde.

Maintenant que j’ai fini ce roman, j’ai vraiment envie d’aller à Florence. Qui vient avec moi ?

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

La liberté de nous aimer – Ninon Amey

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de La liberté de nous aimer écrit par Ninon Amey.

• C’est un roman épistolaire qui fait 391 pages.
• Il est paru en autoédition.
• Il coûte 13,99 € sur Amazon en format broché. 

Résumé : Et si on vous proposait de correspondre avec un détenu ? 
Tenteriez-vous l’expérience ? 

Abigaïl, une jeune femme passionnée par les mots, décide de rentrer dans ce programme expérimental mis en place par la prison locale. Si cette expérience est pour elle l’opportunité de s’adonner à son amour de la prose, pour son correspondant, David, elle représente surtout une bouffée d’oxygène dans son quotidien morose. 
D’échanges timides en confidences intimes, un lien particulier va progressivement se tisser entre eux. 
L’une des règles du programme est pourtant claire : ils n’ont pas le droit de tomber amoureux.

Entre échange de lettres et d’emails, plongez au cœur d’un roman épistolaire moderne, dans lequel l’amitié, l’amour et la famille occupent une place centrale.

Mon avis : Ce roman est juste l’un de mes coups de coeur de cette année 2019. Il est tellement bien écrit, avec une fluidité qui nous accroche aux lignes jusqu’à la fin. Pour tout vous dire, je l’ai dévoré en une journée !

Ce roman nous raconte au travers de lettres et d’e-mails, l’évolution de la relation entre Abigaïl, une bibliothécaire, et David, un détenu. On fait connaissance avec les deux au fur et à mesure de leurs échanges et même aux travers de leurs lettres, on apprendre beaucoup de détails concernant leurs vies, leurs familles.

Je pensais que ce roman nous amènerait à une simple histoire d’amour mais l’auteure nous tient en haleine jusqu’à la dernière ligne, le dernier mot, avec tous les rebondissements que les deux personnages subissent.

L’histoire est très bien construite, de même pour les échanges par lettre ou e-mail. Je ne trouve même pas les mots pour vous dire à quel point ce roman est formidable et qu’il faut absolument le lire !

C’est juste un véritable coup de coeur ❤

Merci à Ninon Amey de m’avoir envoyé son roman. Je le garde précieusement dans un disque dur pour le relire un jour 🙂

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Manhattan Ghost – Mickaël Laguerre & Philippe Ward

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Manhattan Ghost écrit par Philippe Ward. Des photos de New York City ont été prises par Mickaël Laguerre.

• C’est un roman qui fait 60 pages.
• Il est paru aux éditions Rivière Blanche en 2014.
• Il coûte 12 € sur Amazon en format broché. 

Résumé : Elle attendit que son cœur reprenne un rythme normal avant de se décider à gagner le bar. Elle allait être en retard maintenant.
– Bonjour Lisa.
La jeune femme se retourna brusquement, surprise d’être ainsi abordée dans ce quartier.
– Peter, mais que fais-tu ici ?
Elle s’arrêta soudain, consciente de l’incongruité de sa question. Peter était décédé trois ans plus tôt d’un cancer généralisé dû au surmenage, à l’alcool et surtout à l’abus de cigarettes. Et il se trouvait face à elle, vêtu du costume bleu que Lisa lui avait toujours connu. Ses épaules étaient plus voûtées, son visage plus pâle que dans ses souvenirs. Il lui souriait.
– Tu es resplendissante, comme toujours.

Lisa Kilpatrick, une pure New-Yorkaise, travaille dans la police, mais sa véritable passion demeure la musique. Un soir par semaine, après son service, elle joue du piano et chante dans un club new-yorkais. Un jour, elle assiste au Manhattanedge. Un soir par an, le soleil couchant se retrouve juste au milieu de la 14th Rue, dans un alignement parfait vers l’Ouest. Et là, elle va basculer dans un autre monde, celui des Fantômes de Manhattan.

Manhattan Ghosts est un hymne à New York. A travers des photos et un texte, c’est toute la grosse pomme que vous dévoilent Mickael LAGUERRE et Philippe WARD.

Mon avis : Au début, en voyant le format du livre, je m’étais dit que ce serait bizarre à lire mais au final ça n’a pas eu d’impact sur ma lecture.

J’ai vraiment aimé la plume de l’auteur, sa façon de décrire les scènes. On comprend très facilement l’histoire et l’univers dans lequel Lisa (le personnage principal) se retrouve. En seulement 60 pages, le récit a quand même le temps d’être développé et complet.

Donc dans ce livre, on suit l’enquête de Lisa Kilpatrick, une policière New-Yorkaise passionnée de musique. Alors qu’elle se rend au bar où elle joue du piano régulièrement, elle assiste au Manhattanedge qui est un phénomène annuel durant lequel le Soleil s’alligne parfaitement vers l’Ouest sur la 14th Rue.

Elle se retrouve soudainement projetée dans un monde de fantômes où Jonh Lennon a disparu ! Lisa se doit donc d’enquêter sur cette disparition au milieu d’artistes qu’elle admire.

Associées au récit, des photos de la ville de New York sont sur toutes les pages de gauche. Elles illustrent parfaitement l’histoire. Elles nous permettent de visualiser la ville et pour une personne n’y étant jamais allée, j’ai pu assez bien m’imaginer les décors.

J’ai vraiment bien aimé cette histoire et je la recommande vraiment !

Petite info : le Manhattanedge dont le livre parle existe réellement dans la réalité. Il est appelé Mahattanhenge (contraction de Manhattan de Stonehenge. Ce phénomène apparait plusieurs fois par an. Voici un lien qui l’explique super bien : https://www.bons-plans-voyage-new-york.com/tous-les-bons-plans/bons-plans-photos/manhattanhenge-new-york/

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Shelter – Harlan Coben

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Shelter écrit par Harlan Coben. Shelter est le nom original et le nom français est A Découvert.

• C’est un roman qui fait 336 pages et le tome 1 de la série de Mickey Bolitar.
• Il est paru aux éditions Reprint en 2012.
• Il a des prix différents en fonction de l’édition mais le moins cher est à 6,30 €
• Il existe en format Kindle pour 2.99 €

Résumé : After witnessing his father’s death and sending his mom to rehab, Mickey Bolitar has to live with his estranged uncle Myron, and switch to a new school. The one saving grace is Ashley, Mickey’s new girlfriend. But then Ashely vanishes without a trace. Unwilling to let another person walk out of his life, Mickey follows Ashley’s trail to a seedy underworld that reveals that Ashley wasn’t really who he thought at all. And neither, it turns out, was Mickey’s father. Soon, Mickey finds himself caught up in a conspiracy so shocking that it makes everything else in his life look like child’s play…

Mon avis : Tout d’abord, j’ai un niveau B1 en anglais et je l’ai lu pour mes cours d’euro anglais. Après, il n’est pas difficile à comprendre car c’est un roman jeunesse (donc rien à voir avec Frankeinstein qui m’a bien perdue dès les premières phrases) mais assurez vous de lire un extrait sur Internet (comme sur Amazon).

Pour en revenir au livre, je compte vraiment acheter le tome 2 tellement j’ai aimé celui là. On y suit les aventures de Mickey Bolitar qui a perdu son père dans un accident de voiture et envoyé sa mère en centre de désintoxication. Il va vivre chez son oncle Myron (qui est le personnage principal de la série de livres la plus connue d’Harlan Coben). Après que sa petite-amie-pas-si-petite-amie-que ça-en-fait Ashley disparaisse sans laisser de traces, Mickey part à sa recherche. Avec ses amis Ema et Spoon (oui. cuillère. Je ne sais pas comment ça a été traduit par contre), ils vont faire d’étranges découvertes qui les dépassent.

Le suspens arrive dès les premières pages juste après que Bat Lady, une femme étrange crainte par tout le quartier qui enlèverait des enfants la nuit, dise à Mickey que son père est bel et bien vivant. Et voilà, l’histoire est lancée. On alterne entre moments pleins de tension avec des scènes plus légères. Je n’ai lâché ce livre qu’à la fin fin fin.

La plume de l’auteur est fluide et on comprend bien ce qu’il nous dit. Je ne regrette pas de l’avoir lu en anglais (en plus j’ai pu décrocher un 18,5 sur 20). Et la fin ?? Wow ! Toutes les découvertes faites au long de l’histoire ont enfin du sens et on comprend tout.

Enfin bref, je vous le conseille vraiment 🙂

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Pépites dorées – Eric Kpodzro

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Pépites dorées écrit par Eric Kpodzro.

• C’est un recueil de nouvelles qui fait 136 pages.
• Il est paru en auto-édition le 14 mars 2019.
• Il coûte 8.97 € en format broché sur Amazon.
• Il existe en format Kindle pour 3.99 €

Résumé : Enfouies dans les couches profondes, il faut de l’audace, de la patience et de la persévérance pour découvrir les pépites dorées. Dans la précipitation, nous passons à côté de ce que nous recherchons vraiment. Trouver ces trésors qui sommeillent en nous exige un inexorable effort. Dans ce recueil de nouvelles, Eric Kpodzro explore sans concession les strates successives de la nature humaine.

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs, auteurs et auto-éditeurs de faire lire leurs récits en échange d’un avis public dessus. Merci à Eric Kpodzro de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Le résumé m’a tout de suite attirée car j’aime beaucoup tout ce qui touche à la psychologie de l’Homme. J’aime beaucoup la plume de l’auteur, alternant entre les points de vue entre chaque nouvelle et utilisant principalement des phrases courtes.

Mes nouvelles préférées dans ce recueil sont Au voleur ! et Un jour pas comme les autres. La première traite de l’histoire d’un voleur dans une maternité. Malgré sa brièveté, l’auteur instaure tout de même une ambiance tendue. La deuxième est à propos d’un homme dans le métro qui en aide un autre qui se fait voler. Peut-être n’aurait-il pas dû intervenir ? A vous d’en juger. Je vous mets le lien d’une revue de presse écrite par l’auteur qui donne un bref résumé de chaque nouvelle.

Malheureusement, j’ai quand même décelé quelques points négatifs dans ce livre.

Premièrement, il y a certains nouvelles dont je n’ai pas compris le but ni la morale. Surtout la dernière Je ne savais pas qui pourtant avait l’air de traiter d’un excellent sujet : l’ignorance. Peut-être certaines nouvelles mériteraient plus de développement et d’être plus longues.

Ensuite, j’ai remarqué que tout le long du livre, la concordance des temps n’était pas respectée car les temps du passé sont mélangés à ceux du présent.

Pour finir, juste une remarque. Le fichier PDF de l’histoire que j’ai téléchargé avait une police extrêmement grande : 15 lignes sur une seule page et 5-6 mots par ligne. Peut-être est-ce un beug ? Mais cela ne m’a pas dérangée dans ma lecture, juste un peu surprise au tout début.

Ma note : ★★☆☆☆

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Lily 2.0 T1, Equinoxe de Printemps – Emilie Colline

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Lily 2.0 – Equinoxe de printemps écrit par Emilie Colline.

• Il fait 188 pages.
• Il est paru aux éditions Caouanne le 13 novembre 2018.
• Il coûte 16 € en format broché sur Amazon.
• C’est le tome 1 des quatre livres.

Résumé : La saga Lily 2.0 « OPEN YOUR MIND » relate, en quatre tomes, les aventures de Lily Valentine Tournelle, une adolescente montmartroise apparemment sans histoires, qui découvre, au fil d’une année marquée par les solstices et les équinoxes, l’incroyable potentiel psychique des êtres humains. Clairvoyance, clairaudience, psychométrie, médiumnité…, autant d’expériences aussi inattendues que déconcertantes qui vont bousculer son quotidien et la pousser à reconsidérer sa conception jusqu’alors très rationnelle de l’univers. 

TOME 1. Equinoxe de Printemps

Que faire quand on est soudainement confrontée à des rêves qui se suivent, des visions spontanées et de surprenantes concordances des songes avec la réalité ? 
Primo : garder son calme et ne pas paniquer. 
Deusio : mettre le tout par écrit afin de ne rien oublier et pouvoir analyser sereinement la situation. 
Tercio : ouvrir son esprit et aligner ses énergies pour essayer de canaliser l’étourdissant éveil de ses capacités extrasensorielles. 

Dans ce premier tome, conçu comme un carnet des rêves/journal intime aux allures de « bullet journal », Lily découvre son potentiel énergétique, les notions de chakras et de koshas et s’essaie à la méditation, aux rêves guidés et aux voyages astraux. Elle expérimente également certains aspects de la clairvoyance, de la psychométrie et de la protection psychique.

Petits plus : un plan en couleurs du quartier de Montmartre pour suivre les pas de l’héroïne, une recette, des rubriques de lithothérapie et de pythothérapie, un DIY et des morceaux de musique disséminés ça et là.

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs de faire lire leurs récits en échange d’un avis public dessus. Merci aux éditions Caouanne de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Dans ce livre, on y suit les aventures de Lily Valentine Tournelle qui fait des rêves qui semblent réels. Mais quand elle se rend compte que certains détails coïncident avec des événements historiques, elle cherche à comprendre ce qui lui arrive.

On y apprend énormément de choses notamment sur les chakras et les voyages astraux et le format de bullet journal rend la lecture beaucoup plus facile. Même si le thème du développement personnel est souvent associé aux adultes et peut paraître à première vue ennuyant, l’auteure a parfaitement su adapter ce sujet pour les plus jeunes.

Parsemés ici et là, on trouve des musiques, des petits dessins, des DIY et même une recette que je vais tester d’ici peu :). C’est vraiment agréable à lire et on reste accroché à l’histoire jusqu’à la fin.

Ce livre est vraiment une pépite, et j’ai hâte de découvrir les autres tomes ! C’est vraiment une lecture sans prise de tête qui m’a accompagnée au Canada.

Après, je pense qu’il faut être assez ouvert d’esprit sur le sujet car tout ce qui touche à l’irrationnel peut être rejeté par certains. Mais ça n’a pas été mon cas, au contraire, ça m’a donné encore plus envie d’en apprendre plus sur la lithothérapie et la spiritualité.

Je le conseille vivement !

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?