Vies Parallèles T1 – Brice Armand

Hi there ! Je suis heureuse de vous retrouver dans un nouvel article concernant le premier roman de Brice Armand : Vies Parallèles – l’affaire Maria Anastasov. Il s’agit du premier SP que j’accepte depuis quelques mois et ça fait bizarre de m’y remettre.

– Il fait 390 pages en version numérique et 435 en édition imprimée.

– Il est paru en auto-édition chez Amazon le 1er janvier 2017.

– Il coûte 2,99€ en Kindle et 13,90€ imprimé

– Vous pouvez l’acheter ICI ou retrouver l’auteur sur Instagram.

Le résumé : Alexie, une jeune femme de vingt-cinq ans, détient le pouvoir de réaliser des projections astrales. Son âme sort de son corps et se déplace dans les couloirs du passé. Ainsi, elle travaille pour les services de police et parvient à résoudre de nombreuses affaires criminelles complexes. Sauf une, celle de Maria Anastasov, une adolescente disparue en 1951.

Service Presse (SP) : Ce roman un service presse qui m’a été proposé par la plateforme Simplement.pro. Merci à Brice Armand de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Tout au long du roman, on a un point de vue externe centré sur Alexie Beauchamp, jeune femme de 25 ans qui travaille avec les forces de l’ordre. Elle est chargée de résoudre des enquêtes difficiles grâce à son don de projection astrale. Elle est donc capable de séparer son âme de son corps physique et ainsi de voyager à travers le temps et l’espace.

On rencontre aussi son meilleur ami Vince, dont le caractère crée parfois des étincelles lorsqu’il s’oppose à celui d’Alexie. C’est un duo auquel on s’attache rapidement et on découvre le lien qui les unit au fur et à mesure de la lecture. Même si je dois avouer que Vince n’est pas le personnage que je préfère (contrairement à certain.es dont j’ai lu l’avis), il a tout de même un rôle clé dans l’histoire. À vous de découvrir lequel si ça vous tente !

L’intrigue du livre est dressée autour de l’histoire de la jeune Maria Anastasov qui a mystérieusement disparu en 1951. C’est Alexie qui est chargée de l’affaire mais malgré ses projections astrales, impossible pour elle de savoir ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit. Quelque chose semble la bloquer, mais quoi ?

Alternant entre ses enquêtes et cette affaire impossible à résoudre, Alexie doit aussi jongler avec des problèmes étranges qui viennent soudain perturber son quotidien. Effrayée, elle comprend que la solution pour sortir de cette situation chaotique, elle va devoir résoudre le mystère de Maria mais qui sait ce qu’elle va découvrir ?

C’est pour moi un très bon livre donc l’intrigue est originale. Je n’ai pas tout de suite accroché mais au bout de deux ou trois chapitres, je ne le lâchais plus. La relation entre Alexie et Vince m’a beaucoup fait rire et la solidarité entre les deux fait chaud au cœur. Mon personnage chouchou est Benjamin, un personnage secondaire très présent et lié à Alexie. Il nous réserve une sacrée surprise à la fin, d’ailleurs. Ma réaction première a été « attends… quoi ?? ». Je vous jure, je m’attendais à tout sauf à ça.

J’ai donc beaucoup aimé la manière dont l’intrigue est doucement installée mais aussi comment les émotions sont retranscrites. Elles nous donnent l’impression d’y être. Les retournements de situation et révélations sont bien menés également. Comme dit la phrase dans la série Manifest (qui m’a traumatisée) : « tout est lié ». Tout.

Un petit point négatif que je relève cependant, c’est la trop grande présence de dialogues. Je pense que certaines onomatopées auraient pu être remplacées par des mots. De plus, j’ai trouvé que parfois les paroles dans les dialogues étaient un peu trop impersonnelles et formelles (je pense à l’inversion sujet-verbe dans le cadre d’une question par exemple). Entre deux inconnus elle est utile et importante mais je pense qu’entre Alexie et Vince ce n’est pas forcément nécessaire (sauf si c’était volontaire de la part de l’auteur).

Enfin voilà, c’est un (presque) sans faute de la part de Brice Armand qui nous plonge dans un univers bien singulier, mêlant très bien le genre merveilleux et policier. Je vous le recommande fortement !!!

Ma note : ★★★★★

Qu’en est-il de vous ? Connaissiez-vous ce livre ? L’avez vous lu ? Aimé ?

Et surtout, souvenez-vous : visons la Lune et pas juste les étoiles

Pépites dorées – Eric Kpodzro

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Pépites dorées écrit par Eric Kpodzro.

• C’est un recueil de nouvelles qui fait 136 pages.
• Il est paru en auto-édition le 14 mars 2019.
• Il coûte 8.97 € en format broché sur Amazon.
• Il existe en format Kindle pour 3.99 €

Résumé : Enfouies dans les couches profondes, il faut de l’audace, de la patience et de la persévérance pour découvrir les pépites dorées. Dans la précipitation, nous passons à côté de ce que nous recherchons vraiment. Trouver ces trésors qui sommeillent en nous exige un inexorable effort. Dans ce recueil de nouvelles, Eric Kpodzro explore sans concession les strates successives de la nature humaine.

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs, auteurs et auto-éditeurs de faire lire leurs récits en échange d’un avis public dessus. Merci à Eric Kpodzro de m’avoir fait confiance.

Mon avis : Le résumé m’a tout de suite attirée car j’aime beaucoup tout ce qui touche à la psychologie de l’Homme. J’aime beaucoup la plume de l’auteur, alternant entre les points de vue entre chaque nouvelle et utilisant principalement des phrases courtes.

Mes nouvelles préférées dans ce recueil sont Au voleur ! et Un jour pas comme les autres. La première traite de l’histoire d’un voleur dans une maternité. Malgré sa brièveté, l’auteur instaure tout de même une ambiance tendue. La deuxième est à propos d’un homme dans le métro qui en aide un autre qui se fait voler. Peut-être n’aurait-il pas dû intervenir ? A vous d’en juger. Je vous mets le lien d’une revue de presse écrite par l’auteur qui donne un bref résumé de chaque nouvelle.

Malheureusement, j’ai quand même décelé quelques points négatifs dans ce livre.

Premièrement, il y a certains nouvelles dont je n’ai pas compris le but ni la morale. Surtout la dernière Je ne savais pas qui pourtant avait l’air de traiter d’un excellent sujet : l’ignorance. Peut-être certaines nouvelles mériteraient plus de développement et d’être plus longues.

Ensuite, j’ai remarqué que tout le long du livre, la concordance des temps n’était pas respectée car les temps du passé sont mélangés à ceux du présent.

Pour finir, juste une remarque. Le fichier PDF de l’histoire que j’ai téléchargé avait une police extrêmement grande : 15 lignes sur une seule page et 5-6 mots par ligne. Peut-être est-ce un beug ? Mais cela ne m’a pas dérangée dans ma lecture, juste un peu surprise au tout début.

Ma note : ★★☆☆☆

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Moi, toi…et lui – Annie Lavigne

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Moi, Toi… Et lui écrit par Annie Lavigne. C’est le tome 1 de sa série Young Romance (il y a 3 tomes).

• Il fait 153 pages.
• Il est paru en auto-édition le 14 décembre 2018
• Il coûte 8,99€
• Il existe sous format e-book (2,99€) ou en broché.

Résumé : Avec Morgane, la vie est une montagne russe d’émotions et de frissons. Un soir d’août, avant qu’il ne parte en Italie pour un an, elle se retrouve encore une fois dans l’appartement de son meilleur ami Julien.
Mais cette fois-ci, les deux amis succombent à leurs désirs…
Au petit matin, Morgane fait la promesse à Julien de l’attendre. Mais que croyait-elle ? Un an, c’est long !
Saura-t-elle résister à Alexandre, le plus beau garçon du lycée, qui tente de la séduire ?

Dès la fin des classes, Morgane partira pour un voyage sans itinéraire, qui débutera en Italie, où elle retrouvera Julien. Et ce sera le début d’une longue aventure pour Morgane, qui découvrira que l’amour n’est pas que noir ou blanc mais qu’il peut se vivre en plusieurs nuances…

Une série Young Adult qui entre dans l’intimité d’une jeune femme de 18 ans pour nous faire partager ses aventures amoureuses et ses questionnements : « Amitié, passion éphémère ou grand amour ? »

« La seule chose que nous avions était notre amitié.
La plus belle chose que nous avions était cette amitié.
Nous étions les meilleurs amis du monde, jusqu’à ce fameux soir d’août… »

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs (dans notre cas là, une auto-éditrice) de faire lire leur récit en échange d’un avis public dessus.

Mon avis : J’ai apprécié ce livre autant pour la plume de l’auteur que pour l’histoire. Bien qu’elle puisse être considérée comme clichée aux premiers abords, on s’attache tout de même au personnage de Morgane et on a l’impression de vivre avec elle ce qu’elle traverse. Une bonne lecture qui nous fait nous poser des questions sur le premier amour, sur la vie, et nous fait s’évader le temps de quelques chapitres (j’ai fini de lire le livre durant mes dernières révisions pour un devoir commun… Oups) L’auteure nous fait voyager de par sa description poétique et réaliste des paysages et nous donne envie de faire le tour du monde ! Je ne sais pas si c’était voulu, mais j’ai remarqué qu’au début de l’histoire, Morgane disait être au début de l’écriture de son livre et à la fin de l’histoire, elle le finit. Coïncidence 😉

J’aurais cependant aimé que l’histoire entre Julien et Morgane soit plus développée (et aussi celle avec Alexandre que j’aurais aimé plus connaître). J’ai aussi trouvé que l’ellipse entre certains chapitres était un peu trop brusque par moments mais on s’y retrouve quand même 🙂

En bref, la lecture est agréable et j’ai vraiment envie d’aller en Italie maintenant haha.

Ma note : ★★★★☆

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

Fragments de réalité – Ambre Rouquié

Hello there ! Ici DreamLighter !

Aujourd’hui je vous parle de Fragments de réalité écrit par Ambre Rouquié (@ambre_auteure sur Instagram).
• Il fait 61 pages.
• Il est paru en auto-édition le 7 janvier 2019
• Il coûte 11€90
• Il existe sous format e-book ou en broché.

Résumé : La Vie me rattrape, me tient fermement. Appuyant un couteau contre ma gorge et brandissant une récompense dans l’autre main. Ce que la Vie veut, c’est me faire chanter. Elle veut que je prenne une décision et me tente avec la mort, son amie de toujours, qui me semble étrangement être une solution à tous mes maux ; une échappatoire sans risques, une flamme que personne ne peut éteindre, un fait universel dont chaque être vivant est conscient.

Le jeu vient de commencer.

Petite précision : je l’ai lu gratuitement grâce à la plateforme SimPlement qui propose aux éditeurs (dans notre cas là, une auto-éditrice) de faire lire leur récit en échange d’un avis public dessus.

Mon avis : J’ai vraiment apprécié l’histoire, on entre directement dans le vif du sujet. C’est très touchant et il y a une sorte d’empathie qui se créé avec le personnage principal. On entre dans sa peau et on vit à travers ses émotions. Je ne vais pas spoiler mais j’ai beaucoup aimé le fait qu’on revive la vie d’Anissa et ce, depuis son enfance, car on comprend ses choix et son état d’esprit. J’ai aussi apprécié l’aspect poétique du livre, avec plein d’allégories. Je l’ai dévoré en une soirée (oupsi). Franchement, une belle découverte !

Ma note : ★★★★★

Et vous ? L’avez-vous déjà lu ? Si oui, qu’en pensez vous ? Si non, aviez vous pensé à l’acheter ?

PS : La photo peut changer car j’attends d’éventuellement de le recevoir en version papier pour faire une photo.